26-12-2022 17:29 - Maroc: un rapport critique la condamnation de migrants après les événements de Melilla

Maroc: un rapport critique la condamnation de migrants après les événements de Melilla

RFI Afrique - À Nador, dans le nord du Maroc, l'Association marocaine des Droits de l'Homme (AMDH) indique avoir été empêchée par les autorités d'organiser une manifestation de soutien aux migrants au lendemain de la publication d'un rapport dénonçant les condamnations « sévères » et sans preuves « convaincantes » de plusieurs migrants suite aux événements de Melilla le 24 juin.

Une marche aux chandelles était prévue dimanche 25 décembre à 11 heures pour demander justice et dignité pour les immigrés au Maroc.

Manifestation empêchée par les autorités, selon l'Association marocaine des Droits de l'Homme (AMDH), qui organisait cette marche à la suite de la publication de son rapport sur la condamnation de dizaines de migrants après le drame de Melilla, le 24 juin 2022.

Dans ce rapport, l’AMDH constate plusieurs manquements aux droits des migrants : entre autres, lors des arrestations et des auditions, interprètes et avocats n’était pas présents. Mais selon Khadija Ainani, vice-présidente de l’association, le problème principal est la similitude entre les différents procès-verbaux rendus.

« Il y avait des copier-coller sur les PV de la police, c’est-à-dire qu’il y avait les mêmes chefs d’accusation avec des PV qui se ressemblent, souligne-t-elle. Ils ne changent que les noms et les nationalités, c’est-à-dire les profils de chaque migrant. »

Déception après la décision de la justice espagnole

Si l’AMDH estime avoir du mal à obtenir justice du côté marocain, l’association attendait beaucoup des tribunaux espagnols, mais l’enquête a été classée sans suite par le parquet espagnol la veille de la sortie du rapport de l’association. 

« On pensait que la justice en Espagne était beaucoup plus indépendante que la justice au Maroc, déclare Khadija Ainani. On a donc été surpris par cette décision. L’État espagnol et l’État marocain ne veulent pas la vérité sur ce dossier-là. »

L’AMDH demande donc qu’une enquête internationale soit menée, estimant que dans le contexte actuel de rapprochement entre le Maroc et l’Espagne, il sera difficile d’établir les faits.

Avec notre correspondante à Rabat, Nadia Ben Mahfoudh




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI Afrique
Commentaires : 0
Lus : 1929

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)