04-01-2023 12:33 - Espagne: 5 000 tonnes de déchets électroniques envoyés à plusieurs pays africains dont la Mauritanie

Espagne: 5 000 tonnes de déchets électroniques envoyés à plusieurs pays africains dont la Mauritanie

Le Monde Afrique - Plus de 5 000 tonnes de détritus électroniques ont été envoyées vers le Sénégal, le Nigeria, la Mauritanie et le Ghana depuis les îles Canaries.

Les autorités espagnoles ont annoncé mardi 3 janvier le démantèlement d’une organisation qui a envoyé depuis les îles Canaries plus de 5 000 tonnes de déchets électroniques dangereux à plusieurs pays africains, dont le Sénégal, le Nigeria, la Mauritanie et le Ghana.

Les douanes et la garde civile espagnoles ont « démantelé » une « organisation criminelle qui, durant les deux dernières années, avait réussi à envoyer depuis l’île [espagnole] de la Grande Canarie vers l’Afrique plus de 5 000 tonnes de déchets dangereux d’appareils électroniques, obtenant un bénéfice économique de plus de 1,5 million d’euros », a indiqué le ministère des finances dans un communiqué.

Mercure, plomb, cadmium, arsenic, phosphore

Ces déchets contiennent des substances et des gaz qui abîment la couche d’ozone et contribuent au réchauffement climatique, ajoute le communiqué. Ils étaient envoyés par bateaux, « principalement » en Mauritanie, au Nigeria, au Ghana et au Sénégal.

Les autorités ont arrêté 43 personnes « pour des délits présumés contre l’environnement, faux et usage de faux, et appartenance à une organisation criminelle ». Cette dernière « retirait les déchets de la filière légale » à l’aide d’une « supposée entreprise de gestion qui falsifiait des documents sur la provenance et la gestion », ont détaillé les autorités.

Ces déchets étaient ensuite présentés comme des articles d’occasion pour être envoyés à ces pays africains. Or ces rebuts, qui contiennent notamment du mercure, du plomb, du cadmium, de l’arsenic et du phosphore, doivent être remis à des entreprises autorisées pour leur décontamination.

Le Monde avec AFP



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 9902

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • maham68 (H) 04/01/2023 15:01 X

    Notre pays est devenu un dépotoir, en plus des fruits et légumes marocains OGM responsables d'un nombre élevé de cancers, sans parler de la pollution causée par le mercure au niveau des sociétés aurifères et d'Orpaillage qui decime animaux et humains, la disparition programmée de la Mauritanie est en pilotage automatique.