21-01-2023 23:14 - Ghazaouani VS Aziz : Qui tient l’autre à l’œil?

Ghazaouani VS Aziz : Qui tient l’autre à l’œil?

La Dépêche - A quelques jours de l’ouverture du procès de l’ancien président, Mohamed Ould Abdel Aziz, le 25 janvier 2023, la nature des clivages entre lui et le président, Mohamed Ould Ghazouani, prend un nouveau visage inédit.

Parmi ces intrigues relationnelles entre les deux hommes: la présence de “…réseaux Aziz au cœur de la présidence Ghazouani” croit savoir le média “Africa Intelligence”.

Les relations entre le président en exercice, Mohamed Ould Ghazouani, et son prédécesseur, Mohamed Ould Abdel Aziz et ami de 40 ans, ont connu une détérioration profonde implosant plusieurs décennies de complicité entre les deux hommes.

Une complicité qui transparait lors de la « balle amie » d’octobre 2013 qui a traversé le corps de l’ancien président sans altérer la solidarité du Chef d’état-major des armées, pourtant invité, par des opposants « démocrates », à « tirer son épingle du jeu » politique en usurpant le Pouvoir.

L’actuel président faisait lui-même partie du sérail et savait les secrets et intrigues qui se tramaient, sans jamais sortir des sentiers battus. Ghazaouni n’était pas un homme pressé. Il attendait juste son heure arrivée en 2019. Peut-on vraiment parler aujourd’hui de découverte de réseaux « aziziens » au sein du palais ocre ?

Il est vrai que tous les noms cités par le média «Africa Intelligence», très au parfum des « jardins secrets » des présidences africaines, font partie du microcosme politico-sécuritaire ourdi par l’ancien président, Mohamed Ould Abdel Aziz.

Des hommes et des femmes ont meublé le décor et la charpente d’un système que l’ex-président Aziz avait construit, contrôlé et qu’il connaissait dans les moindres rouages. Parmi ces personnalités plusieurs femmes ont également joué un rôle prépondérant et conséquent dans la galaxie autour de l’ancien président.

Elles sont curieusement occultées par nos confrères de « Africa Intelligence ». Mais ces révélations et ces recompositions d’un puzzle qui n’en est plus un ne sont finalement qu’un secret de polichinelles pour les mauritaniens dont le passe-temps favori toutes ces années durant était de dévoiler les pions de l’échiquier de l’ancien président.

L’actuel président n’est donc pas dupe. Le véritable hic est qu’il a recyclé de vieilles pièces devenues par mauvaise presse et usure du temps bien obsolètes clouant son attelage durant tout son premier mandat. C’est surtout là que le nouveau président est taclé par l’opinion publique désabusée par le retour de ces «réseaux» dont grouillerait encore la présidence de la République…

Face à un calendrier sensible marqué par le procès de son ami-ennemi et aux enjeux des futures élections générales, le président Ghazouani ne peut se suffire, pour redresser la barre, de la mobilisation politique trop tribalisée et qu’il a sans cesse fustiger comme dans son dernier discours au festival de Tichit..

JD





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 3731

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Diastolesystole (H) 22/01/2023 10:45 X

    Depuis le départ d’Aziz qu’est ce qui a changé dans la vie des mauritaniens, rien et rien du tout, les mauritaniens ont vu des budgets de certains ministères montés en flèchent et des pouvoirs des chefs de tribus plus forts et plus craint, mais aussi les mauritaniens ont constatés une paupérisation plus grande et une mendicité galopante chez les négros, les harratines et maintenant les maures blanc qui ne sont pas touareg, comme ils aiment le dire, les mendiants sont des Touaregs, la question est de savoir ou est parti le budget de l’Etat, avec quoi le budget de l’Etat est consommé annuellement alors que la situation s’empire de jour en jour.

  • Diastolesystole (H) 22/01/2023 10:43 X

    Ghazouani ne dort plus tranquillement depuis qu’Aziz avait demandé sa tête mort ou vif, lors de la fête de l’indépendance à Akjoujt, depuis les ennemis d’Aziz a coté de Ghaouani ont profité de la situation pour envenimer les relations entre les deux hommes, ce qui sont proches de Ghazouani trouvent leur pain et ceux qui sont restés au pouvoir après Aziz doivent une reconnaissance à Aziz doivent faire un travail de contre pouvoir pour bloquer les avancements, voilà ce qui explique les projets mal ficelés, les projets qui commencent et qui ne finissent pas, les marchés doublés et souvent triplés aux montants, mais ne finissent pas ou terminent en queue de poisson. Donc Aziz et Ghazouani ont menés ce pays à la recule et à la désintégration totale, la pauvreté, le chômage, le vol, le mensonge est devenu un diplôme préféré des mauritaniens, mais aussi les voleurs se sont constitués en bandes organisées dans l’administration et la fonction publique, certains hommes ont la machine de la peur en marche vers les populations pauvres et aux diminues. La Mauritanie va mal et très mal d’ailleurs. Pour le nom, lire Diastole-Systole et je suis mauritanien.

  • Dabalaye2015 (H) 22/01/2023 00:22 X

    Ils se tiennent en ami et en chien de faïence, ils se cherchent comme si par nostalgie de la tenue, l’ancien chef est devenu le subordonné qui a trahit son serment, les hommes d’Aziz entourent Ghazouani qui est nostalgique de l’ancien système d’exclusion qui continu a faire son petit bonhomme de chemin, les hommes d’Aziz bloquent les projets de Ghazouani, tout ce que Ghazouani commence et ne finit pas et tous les marchés entourés par les hommes d’Aziz qui empêchent une finition des travaux, il y’a des chantiers qui durent de 28 mois et d’autres qui commencent par la pose de pierre et après rien.