24-01-2023 13:51 - Le Burkina Faso s’inspire-t-il du Mali dans ses relations avec la France?

Le Burkina Faso s’inspire-t-il du Mali dans ses relations avec la France?

RFI-Afrique - Le porte-parole du gouvernement du Burkina Faso a confirmé lundi 23 janvier 2023 que les autorités locales ont demandé le départ des troupes françaises basées dans le pays, dans un délai d'un mois.

Le gouvernement burkinabè s'inspire-t-il du Mali dans ses relations avec la France ? En novembre 2022, pour son premier déplacement à l'étranger, le président de la transition Ibrahim Traoré avait rencontré à Bamako son homologue malien, Assimi Goïta.

Le gouvernement de transition du Burkina Faso s'inspire-t-il de celui du Mali ? Il prend en tout cas de plus en plus ses distances vis-à-vis de la France, et n’écarte pas non plus un renforcement du partenariat avec la Russie.

On se souvient d'ailleurs du premier voyage officiel du capitaine Ibrahim Traoré. Un symbole : environ un mois après avoir pris le pouvoir, c’est à son homologue malien, le colonel Assimi Goïta, autre militaire putschiste, qu’il avait rencontré.

Comme s'il avait voulu s'inspirer de l'expérience malienne, début novembre 2022, le capitaine Ibrahim Traoré avait effectué une visite d'amitié et de travail au Mali. A cette occasion, les deux pays voisins avaient officiellement décidé de renforcer leur coopération sur le plan sécuritaire.

Mais il n'est pas du tout exclu que le Mali a profité de cette visite pour conseiller à son voisin de renforcer l'axe « Ouagadougou-Moscou ». Ce qui signifie moins de coopération avec la France. En tout cas, les drapeaux russes sont devenus de plus en plus visibles dans les rues de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso, par exemple.

L'ambassadeur persona non grata

Au même moment, comme au Mali, les autorités du Burkina Faso ont commencé ouvertement à prendre leurs distances vis-à-vis de Paris. Le rappel de l'ambassadeur de France à Ouagadougou a été demandé. Au Mali, l'ambassadeur de France avait été déclaré persona non grata.

Ensuite, alors que les troupes françaises de l'opération Barkhane, sous pression malienne, ont plié bagage, comme pour signifier que Bamako a montré « le bon chemin », les autorités du Burkina Faso viennent de donner un mois aux militaires français pour quitter le sol national.

Avec notre correspondant régional, Serge Daniel



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI-Afrique
Commentaires : 1
Lus : 750

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • ouldsidialy (H) 24/01/2023 19:53 X

    Les dirigeants burkinabé apprendrons du réel... et bon vent s'il veulent !! la France demeure essentielle aux peuples d'Afrique pour qu'ils ne connaissent pas des malheurs plus grands encore. En France, on a déjà compris que la mise à plat de la stratégie de présence française en Afrique est nécessaire aux 2 parties pour mieux reprendre le chemin ensemble. Quand au narratif selon lequel les choses s'expliquent par des africains sous influence Russe ; il est fait pour l'opinion française mais n'est pas forcement habile envers les africains.