12-02-2023 19:31 - Nation : Mariem Daddah n’est plus

Nation : Mariem Daddah n’est plus

La Dépêche - Mariam Daddah, la première des Premières Dames, celle avec laquelle la naissance du pays se confond, un peu, nous a quittés.

Celle que l’on peut considérer, à juste titre, Mère de la Nation, pour avoir pris part à toute sa genèse, va rejoindra au Paradis s’il plaît à Allah, Le Miséricordieux, son défunt mari et complice, Me Mokhtar Ould Daddah, décédé le 15 octobre 2003 à Paris.

Mariam Daddah, témoin privilégiée de la création de la Mauritanie, depuis qu’elle a foulé ses dunes en 1959, a été de tous les combats politiques de son défunt mari pour ériger «contre vents et marées» la Nation mauritanienne.

Au cœur de ce combat politique dont elle appuyé celui de l’émancipation des femmes, Mariam Daddah se confond à cette période où très peu de gens pariaient sur l’émergence du fond des dunes de sable le pays qui est aujourd’hui le nôtre.

Mariam, elle, a vu éclore, une à une, ses premières demeures sorties du néant. Comme son défunt mari, Mariam avait le rêve tout aussi tenace qu’ «ensembles, nous construisons la Nation Mauritanienne ».

Le seul slogan qui malgré le temps et les intempéries politiques a traversé les âges, de génération en génération. Nos condoléances vont à son entourage, à toute la Mauritanie qui y perd une militante historique invétérée.

Ina lilahi we ina ileyhi rajioun.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2067

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • mystere1 (F) 13/02/2023 10:43 X

    Nos condoléances, à la doyenne des first lady de ce pays, une dame et épouse, bref, une mère de la patrie, qui a participé, à la construction, de ce pays, bien vrai, qu'elle vient d'Europe, que Dieu, lui Pardonne et l’Accueille, en Son Paradis Céleste !

  • mdmdlemine (H) 13/02/2023 02:37 X

    Paix à son âme et mes condoléances sincères à Mohamedou, Azzedine et Faiza, leur disant courant pour cette mère de tous les mauritaniens qui restera toujours dans nos coeurs et notre existence en tant qu'étant moderne et qui n'est partie que pour réjoindre le Père fondateur de la Mauritanie contemporaine Avec une mère pareil, on est fier pour toujours, fort et convaincu de la volonté d'Allah Mariem a été mauritanienne plus que tous les citoyens hommes et femmes L'Etat doit lui rendre un vibrant hommage posthume ainsi qu'à feu Mokhtar Ces trésors doivent être immortalisés et portés à la connaissance des générations actuelles et futures pour réaliser à sa juste valeur la portée du patriotisme et du sacrifice pour l'intérêt général Je pense que Paris et l'ambassade de France à Nouakchott ainsi que la délégation européenne doivent aussi lui rendre un hommage distingué, dés lors où elle a veillé constamment à conjuguer leurs communes pour le bien de cette Natiun qui la pleure aujourd'hui Paix à son âme Amine

  • kadimapur (H) 12/02/2023 23:40 X

    Cette grande dame, en épousant le président Moctar, a également adopté notre pays pour le meilleur et pour le pire...Nos condoléances à l'ensemble de sa famille et Qu 'allah le tout puissant l'accueille avec toute sa misericorde en son saint paradis...rahimeha llahou we ghavire leha we inna lillahi we inna ileyhi rajioune