17-03-2023 15:52 - Les Mauritaniens impactés par six jours d’interruption du Net

Les Mauritaniens impactés par six jours d’interruption du Net

Le Calame - Après six jours de privation, les Mauritaniens ont retrouvé, le dimanche 12 Mars, la connexion 4G coupée après l’évasion de quatre prisonniers djihadistes de la prison civile de Nouakchott.

C’est la plus longue période d’interruption vécue par les Mauritaniens. Face à leurs récriminations, le porte-parole du gouvernement et ministre de l’Equipement et des Transports, monsieur Nany ould Chrougha, avait jeudi dernier répondu sèchement que l’Internet sera rétabli « une fois le bon moment venu ».

« Les autorités concernées sont conscientes des désagréments causés par la coupure de l'Internet, tant pour les sociétés que pour les citoyens concernés », précisait-il lors de la conférence de presse.

« L’Internet a été coupé uniquement sur les mobiles, alors que les institutions et les directions accomplissent leur mission sans être impactées par cette situation ».

La Coalition « Espoir Mauritanie » a appelé le gouvernement à indemniser les personnes particulièrement touchées par l’arrêt de la connexion, à savoir : les propriétaires de commerce, les vendeurs de carte de recharge et les fournisseurs d’activités connexes qui assurent leur subsistance en s’adonnant à ces activités lucratives ». Indexant le pouvoir pour son « échec cuisant », la Coalition rejette de manière catégorique ces restrictions imposées aux citoyens.

Depuis 2020, les usagers sont victimes de tels désagréments. En effet, les autorités ordonnent régulièrement la suspension de la connexion sur la 3G durant les épreuves du brevet et du baccalauréat. Selon le gouvernement, la mesure vise à lutter contre la tricherie mais elle touche sérieusement les activités économiques dans tout le pays.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2679

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)