26-03-2023 18:40 - Une Mauritanie noyée

Une Mauritanie noyée

Pour faire sortir la Mauritanie, dans (de) cette eau profonde, je prends, en hâte, mon gilet de sauvetage et j’écris un article de 6 échos, sous forme de tableaux.

Je mentionne, avant tout, ces deux phrases :

«Ce qu’assis, le vieillard voit, debout, l’adolescent ne le voit pas». Proverbe.

«Je jure de dire la vérité, toute la vérité rien que la vérité». Devise du tribunal.

Echo N°1 : Education

Savez – vous, actuellement, pourquoi nos élèves ont un niveau très bas, en Mauritanie ? Hier, un maître titulaire était respecté et il maîtrisait convenablement sa classe. Une fois, présent dans sa classe, il désignait, chaque matin, deux ou trois élèves au tableau pour réciter magistralement une leçon de Sciences Naturelles, d’orthographe, de règles de calcul, de vocabulaire, de géographie, d’histoire, de grammaire, ou de conjugaison.

Et voilà, un exemple de conjugaison récitée, jadis, par un élève de CM1 (Cours Moyen), dans sa classe.

Question : «comment conjuguer un verbe au conditionnel présent ?».

Réponse : «on le conjugue d’abord, au futur simple, ensuite on efface les terminaisons du verbe de ce temps, on y ajoute enfin celles de l’imparfait».

Prenons, comme exemple, le verbe savoir : savoir au futur simple : ils sauront. Savoir au conditionnel présent : ils sauraient.

Aujourd’hui, cette reforme a été bannie du système éducatif mauritanien. Effectivement, nos élèves (élèves mauritaniens) ne peuvent plus composer des phrases correctes en français. Dans cette optique, ils ont des problèmes par – ci, par – là, dans la langue de Voltaire.

Echo N°2 :

L’arabe est la seule langue enseignée à l’école primaire, aux établissements secondaires et aux universités de la Mauritanie, au détriment du Poular, Soninké et Wolof.

Echo N°3 :

Il est formellement interdit en Mauritanie de faire des traitements de faveur aux négro – mauritaniens, à une admission, aux différents concours pour des postes clés de l’Administration :

Exemple : Ecole Nationale de l’Administration(E.N.A).

Echo N°4 :

La mission de la radio c’est d’informer, d’éduquer et de distraire.

Radio – Mauritanie, elle, ne diffuse pas des informations, en Poular, Soninké et Wolof, pendant la nuit.

Echo N°5 : un événement, dans l’histoire :

Le 28 Novembre 1960, c’est la date exacte de l’indépendance de la Mauritanie.



De nos jours, les mauritaniens restent divisés quant à la célébration de l’anniversaire du pays : le 28 Novembre 1960.

Echo N°6 : Géographie :

Certes notre pays, la Mauritanie demeure opulent mais hélas, 95% de ses citoyens vivent, sous le joug, de la pauvreté, d’où le paradoxe.

J’essaie d’énumérer, ici, quelques richesses du pays : le fer, le cuivre, le phosphate, les poissons, le gaz, le pétrole, l’or…

En effet, l’état mauritanien doit vaille que vaille contrôler, gérer ces multiples richesses !

En définitive, nous nous posons la question suivante : «pour l’heure, la Mauritanie a – t – elle émergé ou échoué ?».

Si et seulement si, elle (la Mauritanie) a échoué, elle doit impérativement recommencer, revoir, reformer, réorganiser, reconstruire tout pour conserver sa dignité et parfaire son unité nationale.

M’Baye Bocar

Directeur de l’Ecole "3" de Boghé (Brakna/Mauritanie)

Tél : (+ 222) 4 758 34 19

Whatsapp : (+ 222) 4 758 34 19





"Libre Expression" est une rubrique où nos lecteurs peuvent s'exprimer en toute liberté dans le respect de la CHARTE affichée.

Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.


Source : M’Baye Bocar
Commentaires : 2
Lus : 3545

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • mystere1 (F) 28/03/2023 13:58 X

    Bravo doyen, un sacré article, comme bonnes idées dites juste à leurs places, relatives, aux réalités de la société mauritanienne, oui, le pays pourra se noyer, un jour, si, son peuple, ne prend pas consciences, des dangers de ses vagues, qui peuvent frapper brutalement, et conduire vers la profondeur du gouffre, ou bien même, je dirais, on risquerait de se faire, emporter, par le vent de tempête brutal, du désert de ce pays ! Mais, par contre, Oncle M'Baye, comme vous le savez bien, on est un pays, où dire la vérité, est un péché, et dire le mensonge, est une vérité comme piété !, donc, en citant, ces vérités, et solutions, faites attention à vous, car votre poste de Dg d'école, pourra être en jeu, donc, on peut vous, dégrader de ce titre, voire même pire, vous licencier, Que Dieu, nous Sauve !

  • hayerim (H) 28/03/2023 11:57 X

    Bien. Sauf que vous faites plus dans la démagogie politicienne et vous êtes parti sur de graves préjugés qui empêchent, justement, la RIM d'avancer. Dans la vie, il n y'a que du gris: rien n'est parfait. Les préjugés sont notre plus grand ennemi et leurs porteurs sont, malheureusement, nombreux. Je comprends: beaucoup d'intellos ( de toutes ethnies!!!) qui dont les parents n'ont pas eu la chance de vivre à Nktt dés les premiers jours et années de l'indépendance, sont demeurés pauvres et cherchent un bouc émissaire pour l'expliquer. Malheureusement.