29-03-2023 15:10 - Libye: des épouses et enfants de jihadistes sénégalais rapatriés

Libye: des épouses et enfants de jihadistes sénégalais rapatriés

Apanews - Le retour de cinq épouses de jihadistes morts en Libye n’a pas fait grand bruit au Sénégal.

Faites prisonnières en Libye depuis 2016, cinq femmes, épouses de combattants sénégalais du groupe Etat islamique, ont été rapatriées depuis le 17 mars dernier en compagnie de onze enfants.

Elles ont été arrêtées à leur descente d’avion par la Division des investigations criminelles (DiC), une unité de la police sénégalaise spécialisée dans les enquêtes, et déférées au parquet lundi 27 mars pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ».

Dans leurs différents récits rapportés par la presse locale, ces femmes affirment que leurs maris, également de nationalité sénégalaise, ont été tués dans les combats contre l’armée régulière libyenne.

Dans leur majorité, elles indiquent avoir été contraintes par leurs « défunts » époux à faire le voyage de Syrte. L’une d’elles affirme que Moustapha Diop, alias Abou Hatem (différent de Khadim), était le chef des Sénégalais de cette ville, située à 400 kilomètres de Tripoli, la capitale libyenne.

En 2015, Syrte était la troisième capitale de l’organisation jihadiste, avec Raqqa, en Syrie, et Mossoul, en Irak, avant que l’organisation jihadiste perdue et ces villes.

La cité libyenne a accueilli une importante colonie de Sénégalais dont certains membres étaient à l’époque très actifs sur les réseaux sociaux.

Dakar avait fait état de la présence d’une trentaine de ressortissants sénégalais dans les rangs de l’Etat islamique en Libye.

Donnée pour morte à Sabratha dans une opération kamikaze dont se serait vantée Moustapha Diop dans une communication interceptée par les enquêteurs sénégalais, Aida Sagna est la première sénégalaise à être rapatriée de Libye.

Ecrouée en 2018, année de son retour au Sénégal après un séjour carcéral libyen, elle a été jugée en avril 2021 et condamnée à cinq ans de prison ferme.

Par Abdou Khadir Cissé

AC/odl/APA



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Apanews
Commentaires : 0
Lus : 862

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)