23-06-2023 08:00 - Faits divers …Faits divers … Faits divers …

Faits divers …Faits divers … Faits divers …

Le Calame - Un cadavre au carrefour du 24 Avril

Le carrefour du 24 Avril reliant le centre-ville aux quartiers périphériques reçut son nom en ce même jour de 1983 où le chef de l'État de l'époque, le colonel Ould Haïdalla, y tint meeting pour appeler ses concitoyens à adhérer aux Structures d'éducation des masses (SEM).

Aujourd’hui, c’est tout un quartier de Tin Soueïlim ou se trouve ledit carrefour qui porte ce nom. Vendredi 16 Juin, un groupe de bambins joue au ballon tout près d’un tas d’ordures bordant une place publique de ce quartier.

L'un des gosses s'approche des détritus pour ramasser la balle et remarque un pied humain émergeant du tas. Et de rebrousser chemin dare-dare pour en informer ses amis.

Certains s'enfuient, d’autres vont vérifier. Pas de doute : il s’agit bel et bien d’un pied ! Une foule s’amasse, on dégage les ordures et voici découvert le corps inanimé d'un homme. Informée, la police vient éloigner les curieux et cerner le lieu.

La foule grossit en l'attente du substitut du procureur. Entretemps, un homme se présente et informe les policiers qu'il peut peut-être identifier le « cadavre ». On le laisse s'approcher.

« Oui, c’est mon frère ! », s’émeut-il, « Et il est peut-être encore vivant car il est sujet à de crises chroniques d'épilepsie qui lui font perdre connaissance ». On touche sa poitrine… En effet, il respire encore ! Mais faiblement. On l'évacue aussitôt vers l'hôpital Cheikh Zayed pour l’y placer en réanimation.

Mais les plus folles rumeurs ont déjà commencé à circuler. Les voilà relayées par les blogueurs : « Cet homme a été tué par une femme malienne », prétendent certains ; « Non », rétorquent d’autres, « il a été assassiné par des bandits qui l'ont jeté aux ordures ! ». Ces rumeurs circuleront tout le samedi, alors que le pauvre homme est toujours vivant. Il ne décédera que le dimanche 18 Juin au petit matin.

----------------

Une bande de casseurs épinglée

Au quartier Arafat poteau 15, plusieurs boutiques, magasins et épiceries ont été cambriolés au cours du mois de Mai dernier. Des dizaines de déclarations de vols et plaintes ont été enregistrés par la police.

Une enquête a été ouverte par des agents de recherche du commissariat de police Arafat 3. La semaine passée, un indice les met sur les traces de deux récidivistes tout dernièrement graciés. Le premier a été épinglé à Kandahar et le second le lendemain. Le reste de la bande a été mis au violon.

----------------

La reine des voleuses

La délinquance féminine est un phénomène malheureusement persistant chez nous. Les délinquantes, toxicomanes, dealers et autres criminelles sont nombreuses, comme en témoigne le nombre de femmes détenues dans la prison des femmes de Sebkha. Parmi celles-ci, la fameuse Youma « la voleuse », spécialiste en vol d’articles de luxe, au nez et à la barbe des vendeurs et boutiquiers.

Plantureuse, Youma porte toujours un burnous sur son voile et se déplace en compagnie d'une ou deux complices chargées de distraire les vendeurs. Entretemps, elle collecte discrètement tout ce qu'elle peut, avant de se retirer comme si de rien n'était...Elle a connu plusieurs séjours en prison. Actuellement, elle est en liberté.

Mosy



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2469

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)