12-08-2023 07:45 - Mauritanie : la CNDH est sur tous les fronts mais pas sur les nominations monocolores de Ghazouani et l’impunité

Mauritanie : la CNDH est sur tous les fronts mais pas sur les nominations monocolores de Ghazouani et l’impunité

Kassataya - La Commission nationale des droits de l’homme CNDH s’affiche depuis sa création sur les questions sensibles de l’esclavage, de l’enrôlement, de la transparence des élections mais semble fermer les yeux sur le terrain de la discrimination dont sont victimes les composantes négro-africaine et harratine et les affaires d’Etat concernant les bavures policières.

C’est le sentiment des observateurs qui pointent une CNDH sélective et non indépendante comme elle le clame lors de ses rapports annuels entre les mains toujours du chef de l’Etat. Le constat selon lequel c’est la question sensible de l’esclavage que la CNDH a fait plus d’avancées est un secret de polichinelle malgré des faiblesses sur l’application des lois par la justice.

Ould Ghazouani n’a pas lésiné sur les moyens pour faire de ce crime contre l’humanité son principal cheval de bataille pour continuer certainement à bénéficier des fonds des Nations-Unies et autres bailleurs.

Les limites de la commission sur la violation des droits de l’homme par les forces armées et de sécurité sont réelles comme en témoignent les quatre bavures policières depuis l’accession au pouvoir de Ould Ghazouani. C’est l’impunité de toutes ces affaires classées comme affaires d’Etat par les observateurs.

La CNDH n’avance pas également sur les droits des femmes en particulier leurs accès encore aux hautes fonctions de l’Etat comme cheffe de gouvernement ou présidente de l’Assemblée nationale ou à la tête de la HAPA.

La liste est longue. L’institution censée pointer les droits des réfugiés mauritaniens au Sénégal est muette depuis sa création sans oublier le règlement du passif humanitaire qui incombe à l’Etat mauritanien.

Un autre point noir c’est le silence sur les nominations monocolores de Ould Ghazouani qui privent d’égalité en droit les victimes essentiellement issues des composantes négro-africaines et harratines.

Cherif Kane



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 3842

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • ahznar (H) 12/08/2023 17:29 X

    En effet comme bien expliqué dans cet article ce pays restera toujours continuera sa descente dans un abîme sans vide.En temps que marabout et président l'actuel homme fort doit songer revoir sa copie des milles promesses pour réaliser les principaux points cardinaux qui cimentent cet article. Tout pouvoir a des limites comme bien dit dans le Coran. Que Dieu l'assiste dans son travail