17-09-2023 14:30 - Femme médecin lieutenant-colonel, Habibatou THIAM fait honneur à l’institution militaire

Femme médecin lieutenant-colonel, Habibatou THIAM fait honneur à l’institution militaire

Onde Info - Le regard plein d’amour et de bienveillance, le lieutenant-colonel Habibatou THIAM et l’uniforme militaire qu’elle porte fièrement et élégamment est une tradition familiale.

C’est assurément, son père, le Colonel THIAM El Hadj, l’une des figures emblématiques de l’institution militaire dans les annees 70- 80 qui lui a transmis la passion de servir sous le drapeau national. La scolarité de cette fille d’officier et de diplomate a commencé à Nouakchott à l’école Annexe pour les études primaires.

Ensuite, c’est au Gabon qu’elle va faire le secondaire – collège et lycée – décrocher le Brevet et le Baccalauréat. Cette présence en Afrique Centrale s’explique par l’agenda professionnel de son père: le Colonel THIAM Elhadj a été ambassadeur de la Mauritanie au Gabon (1983- 1996).

Reçue au Baccalauréat, le lieutenant-colonel Habibatou THIAM va poser ses valises en Côte d’Ivoire et entame des études de médecine à l’université d’Abidjan. Elle en sort médecin généraliste après avoir soutenu une thèse de doctorat sur le cancer du col de l’utérus.

Studieuse, travailleuse et animée par le goût des études, elle va opter pour la spécialisation en gynécologie obstétrique à l’ Université Cheikh Anta DIOP de Dakar au Sénégal.

Parcours exceptionnel dans un univers masculin

Vingt ans (20) maintenant que le lieutenant-colonel Habibatou THIAM porte l’uniforme militaire dans la patience et la discipline qu’exige l’institution militaire. En effet, elle est sortie de l’Ecole militaire Interarmes (E.M.I.A) d’Atar en 2004 avec le grade de médecin capitaine suscitant admiration, fascination et respect de la part de ses formateurs inhabitués à compter parmi les pensionnaires de cette prestigieuse école une femme.

Seule femme parmi les hommes, le capitaine Habibatou THIAM a tenu bon, sans murmures et sans gémissements en tordant le coup aux idées reçues. Choix et acte patriotiques doublés de courage, elle a su prouver que la femme à toute sa place au sein de l’institution militaire pour servir la nation aux côtés des hommes.

Discrète sans être timide, plutôt effacée et loin des projecteurs, elle est la première femme Mauritanienne à porter l’uniforme militaire . Elle porte le grade de lieutenant colonel depuis (6) six ans. Le succès est toujours au bout de l’effort, de la persévérance et de la patience.

En début septembre 2023, il y a seulement quelques jours, le lieutenant-colonel Habibatou THIAM est admise au concours du BEMS ( Brevet d’études militaires supérieures), ce qui lui ouvre théoriquement les possibilités d’accéder un jour au prestigieux grade de colonel.

D’ailleurs, elle se prépare à intégrer le Collège de Défense du G5 Sahel pour une formation de neuf (9) mois en vue de relever d’autres défis.

Chef service de gynécologie à l’hôpital militaire

A l’hôpital militaire, l’image de cette femme affable et toujours disposée à aider, à accompagner, à orienter et rassurer ses patientes est connue de tous. C’est tout naturellement que cette femme officier militaire concilie avec doigté : responsabilité professionnelle, vie conjugale et sociale.

Loin de ses engagements professionnels, elle mène une vie sociale active et humanitaire en assistant les femmes nécessiteuses sur question santé maternelle infantile.

Femme pieuse et respectable, le lieutenant-colonel, Habibatou THIAM dégage l’image de la femme Mauritanienne à la croisée des chemins : moderne et traditionnelle.

Parcours enviable et respectable, le lieutenant-colonel Habibatou THIAM doit inspirer de nombreuses femmes Mauritaniennes en osant pousser la porte de l’institution militaire ou des corps habillés.

Exceptionnelle peut-être sans le vouloir, le lieutenant-colonel Habibatou THIAM a fait ses preuves à l’étranger au cours des stages notamment aux États-Unis ; en plus d’une participation remarquable en Centrafrique dans le cadre de la mission de la paix MINUSCA.

Seyré SIDIBE





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 7238

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • borlotte (H) 17/09/2023 17:26 X

    Beau sang ne saurait mentir j'ai côtoyé sa famille à Libreville en tant qu'étudiant lors de les visites de courtoisie à son feu son père Thiam el hadj nous passons notre à jouer aux scrabbles son passe temps favori je souhaite une belle carrière à ma petite sœur Habibatou. Thiam Borlotte.