07-11-2023 10:12 - Mauritanie : un pays d’élevage où la viande coûte cher

Mauritanie : un pays d’élevage où la viande coûte cher

Le360 Afrique - La Mauritanie est un pays riche en cheptel, avec plusieurs millions de têtes de bovins, ovins, caprins et camelins. En dépit de cette abondance, la viande est chère pour le consommateur.

La Mauritanie dispose d’un cheptel estimé à plus de 20 millions de têtes pour à peine 4,5 millions d’habitants, soit l’un des ratios de cheptel rapporté à la population les plus élevés au monde.

Mais ce patrimoine n’empêche pas Peinda Dieng d’être dépitée par la cherté de la viande. Pour cette consommatrice «nous avons un bon hivernage avec des pâturages à l’intérieur du pays. Il n’est pas normal d’acheter le kilo de viande à 250 ouguiyas pour les bovins et 280 pour les petits ruminants. En fait, le prix de la viande est à l’image du coût de la vie, trop cher».

Thierno Mahaimid, vendeur de bétail explique: «Le calcul du prix du bétail fait intervenir plusieurs paramètres. Les animaux viennent de loin, notamment l’Est du pays. Nous payons le transport et plusieurs autres taxes. Par ailleurs, une fois à Nouakchott, il faut acheter des aliments pour nourrir les bêtes dont le coût reste élevé».

Mountali ould Moussa, président du collectif des bouchers tente de justifier les prix qui semblent hors de portée: «Ici, au foirail, nous vendons la viande à un prix raisonnable, 250 ouguiyas, contre 300 chez nos collègues en ville. Ce n’est pas la viande qui est chère, mais le coût du bétail».

Par Amadou Seck (Nouakchott, correspondance)





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 3161

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)