14-11-2023 20:40 - Mauritanie : où en est le procès de Mohamed ould Abdel Aziz ?

Mauritanie : où en est le procès de Mohamed ould Abdel Aziz ?

Le360afrique - Le procès de Mohamed ould Abdel Aziz, ancien chef de l’État mauritanien (2008-2019) devant une cour anti-corruption est actuellement dans une phase décisive, celle des plaidoiries de la défense qui demande l’acquittement.

En octobre dernier, le procureur avait requis 20 ans de prison ferme contre l’ancien président mauritanien Mohamed ould Abdel Aziz, jugé depuis janvier 2023 à Nouakchott pour avoir abusé de son pouvoir afin d’amasser une immense fortune.

Maitre Taleb Khiyar, avocat membre du collectif de la défense de l’ex-président déplore le fait que maître Mohameden ould Ichidou, avocat également membre du collectif de la défense, n’ait pas été autorisé par la cour à poursuivre sa plaidoirie interrompue par un cas de force majeure, une anémie. Un épisode assimilé à une rupture du principe de l’égalité des parties et une atteinte aux droits de la défense.

Ce dernier précise que les plaidoiries de la défense ont mis l’accent sur «un élément très important: tous les chefs d’accusation qu’on reprochait à l’ancien président de la république sont fondés sur des articles qui incriminent les délits économiques commis pas des fonctionnaires. Le problème qui se pose est de savoir si le président de la république est un fonctionnaire ou non. Si la cour estime que le président de la république est un fonctionnaire, il est normal qu’elle entre dans la voie de la condamnation. Si par ailleurs elle estime qu’il n’est pas fonctionnaire comme cela est précisé dans la Constitution, la cour doit rendre un acquittement. Il n’y a pas d’autre choix» affirme-t-il.

Les griefs de l’avocat de la défense ne s’arrêtent pas là et portent également sur «le réquisitoire du procureur est fondé sur des enquêtes préliminaires, or ces dernières ont été faites sous la contrainte. Les personnes qui ont été entendues lors de ces enquêtes préliminaires ont toutes dit à la cour que leurs déclarations leur ont été extraites sous la contrainte».

Nos tentatives d’avoir une évaluation des plaidoiries de la part de la partie civile sont restées infructueuses.

Mohamed Abdel Aziz et 13 autres anciens responsables et proches de son régime, répondent depuis le 25 janvier des chefs d’«enrichissement illicite», d’«abus de fonctions», de «trafic d’influence» ou de «blanchiment».

D’après la justice, Mohamed ould Abdel Aziz, 66 ans, se serait constitué un patrimoine et un capital estimés à 67 millions d’euros au moment de son inculpation, en mars 2021.

Par Amadou Seck (Nouakchott, correspondance)

---





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 3347

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • mystere1 (F) 15/11/2023 10:10 X

    Est-ce, vraiment, ce nombre de peine, requis, contre notre ex-raîss ?, incroyable, dans ce pays, où la poudre, aux yeux, est comme, un jeu, afin, de berner, le peuple ! les fans de MOAZ, trouvent, incroyable et injuste, que leur idôle, soit condamné, pendant, ce nombre d'années, et la faute, est rejettée, sur son successeur, qui était, un ami et frère d'arme, ou même, qui nous dit, qu'il n'est pas encore, un ami et frère politique, en secret, avec, MOAZ ?, et cette condamnation de 20 ans, est ce une comédie, afin, de faire taire, le peuple, qui crie, à la justice, qu'on doit faire, à notre ex-président ? etc..., tant de question, que certains, dont moi, en personne, se pose, alors, si c'est ainsi, que Dieu, Assiste, MOAZ !