17-01-2024 11:54 - Légumes : baisse des prix au Maroc suite à une augmentation des droits de douane par la Mauritanie

Légumes : baisse des prix au Maroc suite à une augmentation des droits de douane par la Mauritanie

Consonews - Depuis le lundi 15 janvier, les marchés marocains enregistrent une forte baisse des prix de certains légumes, tels que les tomates, les oignons et les patates.

Cette diminution est attribuée à une réduction notable des exportations de produits agricoles marocains vers la Mauritanie, consécutive à la décision de Nouakchott d’augmenter les droits de douane de 100%.

Selon Al Ahdath Al Maghribia du 17 janvier, le prix du kilogramme de tomates à Casablanca a chuté de 15 à 6 dirhams, tandis que celui des patates varie de 4 à 3 dirhams, comparé à 10 dirhams précédemment.

Outre cette baisse de prix, le journal rapporte également que la qualité des légumes sur les marchés s’est améliorée, et leur disponibilité est en grande quantité. Cette tendance à la baisse a suivi la décision de la Mauritanie d’augmenter les droits de douane sur les importations, une mesure réactionnelle à la suspension par le Maroc de l’exportation de certains légumes vers ce pays voisin et d’autres marchés africains.

Les professionnels de l’industrie confirment que cette initiative mauritanienne a eu un impact positif sur le pouvoir d’achat des consommateurs au Maroc. Cependant, du côté des importateurs mauritaniens, la colère est palpable, car cette décision affecte sérieusement leurs activités, leurs marges bénéficiaires et le pouvoir d’achat des consommateurs en Mauritanie, confrontés à des hausses de prix importantes pour ces produits de consommation courante.

Al Ahdath Al Maghribia souligne que la décision des exportateurs marocains de suspendre temporairement leurs envois vers la Mauritanie et d’autres pays d’Afrique a entraîné une hausse du coût de la vie pour les consommateurs de ces pays. Cette situation a également suscité des inquiétudes quant à une détérioration potentielle du pouvoir d’achat à l’approche du Ramadan.

Pour remédier à cette crise, les autorités mauritaniennes ont finalement décidé de revenir sur leur décision, permettant ainsi une reprise quasi normale des flux d’exportation de légumes et d’autres produits alimentaires en provenance du Maroc vers ces pays.




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2211

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)