02-02-2024 09:54 - CAN 2024 : Six grandes équipes africaines veulent « voler » Amir Abdou à la Mauritanie

CAN 2024 : Six grandes équipes africaines veulent « voler » Amir Abdou à la Mauritanie

Afrique Sports - Durant la CAN 2023, la Mauritanie a créé la sensation en éliminant l’Algérie dès la phase de groupe. Au delà de cet exploit monumental des Mourabitounes, c’est la façon dont Amir Abdou a fait jouer l’équipe qui a impressionné tout le monde.

Après l’élimination de la Mauritanie en huitièmes de finale de la Compétition, on compte jusqu’à six grandes nations africaines qui souhaitent s’attacher des services du technicien Comorien.

Le brillant stratège, Amir Abdou qui a propulsé la Mauritanie sur la carte du football continental lors de la CAN 2023, est désormais au centre des attentions de plusieurs nations africaines majeures.

Son parcours exceptionnel à la tête de l’équipe nationale mauritanienne a attiré l’œil des fédérations tunisienne, algérienne, Ghanéenne, Ivoirienne, Burkinabé et zambienne, toutes désireuses de bénéficier de son expertise et de son leadership sur le banc de leurs sélections nationales.

Le téléphone de l’agent d’Amir Abdou n’arrête de sonner

En poste depuis mars 2022, Amir Abdou a guidé les Mourabitounes vers des sommets historiques. Le Comorien les a propulsés jusqu’aux huitièmes de finale de la CAN 2023, une étape jamais atteinte auparavant par la Mauritanie en seulement deux participations. Sous sa direction, l’équipe a célébré sa première victoire en phase finale de la Coupe d’Afrique, un exploit mémorable face à l’Algérie lors de la phase de groupes (1-0).

Cependant, malgré ces réussites, les espoirs de la Mauritanie ont été douchés par une défaite amère contre le Cap-Vert (1-0) en huitièmes de finale. Laquelle qui met fin à leur parcours dans la compétition. Néanmoins, le rayonnement d’Amir Abdou sur la scène africaine n’a pas échappé à l’attention des grandes nations du continent.

Selon Lassana Camara et d’autres sources consultées par Afrique Sports, six nations africaines à l’instar de la Tunisie, l’Algérie, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso et la Zambie ont toutes manifesté leur intérêt pour les services d’Amir Abdou, allant jusqu’à contacter son agent pour explorer les possibilités d’un éventuel transfert. Bien que des spéculations circulent sur un intérêt concret de ces six fédérations pour les compétences de l’entraîneur comorien, aucune offre formelle n’a encore été présentée.

La Mauritanie veut déjà blinder son sélectionneur

Amir Abdou sera en fin de contrat le 1er Mars prochain, et la Mauritanie se penche sérieusement sur la possibilité de prolonger le bail de ce stratège émérite. La Mauritanie, consciente de l’impact positif d’Amir Abdou sur l’équipe nationale, exprime clairement son désir de prolonger son contrat. Les dirigeants du football mauritanien voient en Abdou l’homme qui peut poursuivre le développement du football dans le pays et consolider les acquis récents.

Selon les dernières informations de Lassana Camara, Amir Abdou se trouve actuellement à Nouakchott pour une rencontre cruciale avec le Président de la Fédération Mauritanienne de football, Ahmed Yahya. Cette rencontre revêt une importance particulière, car elle vise à faire le bilan de la récente performance de l’équipe nationale à la CAN 2023 et à discuter des perspectives d’avenir, notamment la prolongation du contrat d’Amir Abdou.

Amir Abdou, dont le salaire mensuel actuel est estimé à 20 000 euros, pourrait bénéficier d’une revalorisation salariale significative en cas de prolongation de contrat. Mais en attendant, le technicien Comorien est très ciblé et pourrait bien avoir le désir de conduire l’une des six grandes équipes qui se battent pour sa signature. Après avoir qualifié les Comores pour la CAN 2021, la première de l’histoire du pays, Amir Abdou ne cesse de progresser et a réalisé une performance historique avec la Mauritanie.

Bientôt, il pourrait devenir sélectionneur de la Tunisie, de l’Algérie, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Burkina Faso, de la Zambie ou rester en Mauritanie.

Carinos Satya





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1887

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)