05-02-2024 10:25 - Sebkha: Ouverture du nouveau marché communal

Sebkha: Ouverture du nouveau marché communal

Le Calame - La mairie de Sebkha a procédé, ce dimanche matin (4 février) à la mise en exploitation du nouveau marché de la commune. Construit par la Région de Nouakchott, il y a quelques années, mais pas exploité, ce marché se situe derrière l’école Cheikh Souleymane Ball, non loin du centre d’enrôlement de Sebkha. Il se compose de 640 places (tables basse carrelées) réparties dans 16 grands hangars.

La cérémonie de distribution des boutiques a été supervisée par le maire de Sebkha, M. Ba Ismail en compagnie du Hakem de la Moughataa, Khalifa Sidi Aly.

Après le tour des hangars et des échanges avec certains commerçants ayant pris leurs places, le maire a expliqué que la mise en exploitation de ce grand marché va contribuer à installer les vendeurs dans de bonnes conditions et partant décongestionner le grand marché de la commune, exigu et difficile d’accès et de mobilité.

Au lendemain de son installation à la tête de la maire, le maire a travaillé avec l’administration pour rendre accessibles et praticables les rues et ruelles de ce grand marché. Le pari était énorme, les moult tentatives se sont toutes soldées par des échecs.

Au niveau du nouveau marché, la mairie va assurer la fourniture de l'eau, de l'électricité, ses agents sécurisent les accès et les hangars ; il s'agit pour le moment d'un premier test, explique le maire qui promet de travailler à fixer les commerçants et les vendeurs ambulants dans le marché, en leur fournissant des services appropriés.

Une campagne de sensibilisation sera menée dans ce cadre auprès des nombreux vendeurs du quartier, annonce le maire qui n’a pas manqué d’inviter les bénéficiaires de places à assurer l’hygiène et la propriété du marché en collaboration avec ses services.

Bâ Ismaila a profité de l’occasion pour remercier vivement le Hakem de la Moughataa pour son accompagnement et son soutien depuis qu’il est à la tête de la mairie. Il a toujours répondu présent à chaque fois que nous sollicitons ses services, il est toujours à nos côtés... conclut-il.

Pour sa part, le Hakem de la Moughataa a d’abord tenu à préciser que l’administration est citoyenne et qu’elle ne peut par conséquent qu’être au service des citoyens, Il a ensuite ajouté que les places du marché appartiennent aux citoyens qui voudraient se livrer au commerce, c’est-à-dire à des activités génératrices de revenus pour assurer le quotidien de leurs familles, mais également aider les populations de la Moughataa à s’approvisionner, à proximité, en produits vitaux, dans des conditions d’hygiène et de sécurité, c’est pourquoi, il a invité les services de la mairie à effectuer un recensement juste des bénéficiaires et à assurer le suivi régulier pour leur faciliter la tâche. Il a enfin encouragé les commerçants à rester sur place et à opérationnaliser cet important investissement réalisé à leur profit.

Il faut signaler que d’autres ouvrages seront réalisés sous peu dans l’enceinte du marché. Il s’agit d’une bouche d’incendie, une boucherie et des boutiques divers. Le marché dispose d’une unité de vente de poulets tenue par une Ong locale.

Réactions

Installée devant sa place, Minetou, vendeuse de produits de femmes, accourue ce matin pour bénéficier d’une place raconte: Je suis venue pour bénéficier d’une place parce qu’au niveau du marché central, il y a trop de tracasseries. Non seulement je loue chère une petite place devant une boutique à 3000 MRU, mais je n’ai pas la paix, on déplace tes bagages et on te menace d’expulsion ; ici par contre, j’ai une place gratuite, personne ne peut me déranger et mes bagages sont en sécurité.

Pour sa part, Hamidou, vendeur de chaussures, souhaite que la mairie assure le fonctionnement permanent du marché. Au marché central, je dispose d’un pousse-pousse et souvent, on est confronté à des problèmes de promiscuité, de sécurité, de mobilité et de contrôle, aussi, on est exposé au soleil et aux intempéries, surtout quand il pleut.

Autres réalisations

L’exploitation du marché de Sebkha entre dans les nombreux efforts que le nouveau maire déploie pour moderniser sa commune.

En effet, aussitôt après sa prise de fonctions en plein été dernier, la mairie a enclenché avec les services de l’administration des organisations de la société civile locales des opérations coup de poing pour assainir les grandes artères de la commune, planter des arbres devant les domiciles et les services décentralisés. Elle s’est ensuite attelée aux problèmes du marché central de la commune.

L’objectif était de rendre accessibles les différents passages menant à l’intérieur et aux alentours du marché. L’encombrement des voix d’accès constitue une menace sur la sécurité des personnes et des biens aussi bien des commerçants que ses usagers. En effet, en cas d’incendie, il était impossible pour les services de la protection civile d’accéder au sinistre.

Bâ Ismala a en même temps entrepris des démarches auprès des différents départements ministériels et les partenaires techniques et financiers pour son plan jeunesse. Dans son programme électoral, le maire s’était engagé à faire de l’employabilité des jeunes de la Sebkha sa priorité. Pour cela, il faut les former et les doter de moyens pour les amener à créer leurs propres entreprises.

Un espace jeunes sera aménagé pour favoriser leurs rencontres aux fins de mutualiser leurs expériences. Enfin, la mairie a acquis, il y a peu, 2 véhicules pour le technique et le service urbanisme. Deux services pivot pour la commune.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2159

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)