17-03-2024 15:10 - Mauritanie : polémique sur les contrôles rigoureux subis par les mauritaniens à l’aéroport de Las Palmas

Mauritanie : polémique sur les contrôles rigoureux subis par les mauritaniens à l’aéroport de Las Palmas

Le Quotidien de Nouakchott - La communauté mauritanienne est au cœur d’une controverse en raison des mesures strictes imposées par les fonctionnaires de la police des frontières de l’aéroport Gando de Gran Canaria.

Selon Mariem Aouffa, la consule générale de Mauritanie aux Canaries, et l’association d’affaires Hispáfrica Mauritanie, les autorités exigent désormais des preuves de propriété immobilière pour autoriser l’entrée sur l’île des mauritaniens titulaires de cartes de résidences, un critère qui soulève des inquiétudes quant au traitement des citoyens mauritaniens.

Mariem Aouffa a exprimé son mécontentement face à ce qu’elle qualifie d' »excès de zèle » de la part des fonctionnaires des frontières, qui conditionnent l’entrée sur l’île à la possession de biens immobiliers ou à possession d’obligations du trésor.

Cette situation a également été dénoncée par le groupe de pression Hispáfrica Mauritanie, qui voit dans ces pratiques un risque de délocalisation des mauritaniens au profit de Dubaï, rappelant les conséquences déjà subies lors de crises précédentes.

Pour acquérir leur résidence, de nombreux Mauritaniens optent pour l’achat de propriétés immobilières à Las Palmas, avec des investissements d’au moins 500.000 euros. Cependant, depuis février, des cas ont été signalés où il est demandé aux résidents mauritaniens de fournir l’acte de propriété de leur bien immobilier, une exigence jugée irréaliste par Hispáfrica Mauritanie, qui souligne que ces documents sont généralement conservés dans les notariats ou les bureaux gérant ces affaires.

L’association rappelle que les visiteurs mauritaniens dépensent jusqu’à 60.000 euros par jour dans seulement dans la petite zones commerciales comprise entre Mesa y López et Las Arenas, s’interrogeant sur la différence de traitement entre les touristes européens et leurs homologues mauritaniens.

Sur les réseaux sociaux, Mariem Aouffa a signalé que les Mauritaniens enfreignant la législation espagnole risquent l’expulsion forcée depuis l’aéroport de Gran Canaria. Pour éviter ces situations, elle rappelle la nécessité d’une réservation d’hôtel confirmée, d’un billet de retour et de disposer d’au moins 1.000 euros.

Hispáfrica a exprimé sa gratitude envers Proexca, la Direction des Relations avec l’Afrique du gouvernement des Canaries, et l’ambassade d’Espagne en Mauritanie pour leurs efforts visant à résoudre cette situation préoccupante auprès du Ministère de l’Intérieur. La communauté mauritanienne et ses représentants attendent des actions concrètes pour assurer un traitement équitable et respectueux de leurs droits.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 5467

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • lass77 (H) 19/03/2024 12:53 X

    Nous devons nous interroger comment des Mauritaniens peuvent obtenir des biens immobiliers avec des tels critères ? On se pose cette question, sont ils des Mauritaniens ? N'en déplaise au discours de la consule

  • isthme (H) 18/03/2024 13:34 X

    Au lieu de jeter votre argent bêtement chez les toubabs qui vous méprisent, investissez-le dans les pays musulmans.

  • ahznar (H) 18/03/2024 08:30 X

    Il a este decouvert des casa de fraude. Ce qui a amene les autorites espagnoles a durcir les entrees a l aeroport. Le thieup thieup a des límites. Caramba!!!

  • Nathaliekoah 2 (H) 17/03/2024 17:24 X

    Il n'y a pas de mal à faire des contrôles rigoureux au passage d'une frontière. Ceci pour la sécurité de tous. C'est un peu normal si nous sommes ciblés dans certains aéroports comme Casablanca ou Las Palmas à cause de notre incivilité que nous exportons en voyageant.