14-05-2024 17:24 - Plaidoyer pour l’arrêt de mesures foncières ou agraires porteuses de conflit

Plaidoyer pour l’arrêt de mesures foncières ou agraires porteuses de conflit

Le Calame - Le comité de sages propriétaires terriens mauritaniens estime qu’il est ‘’temps d’arrêter toute mesure foncière ou agraire qui soit porteuse de conflit et source de division des mauritaniens’’.

Lors d’une conférence de presse tenue, lundi 13 mai au siège du Fonadh, le directoire de cette structure a indiqué qu’il est temps de mettre un terme à une ordonnance (de 1983 sur la réforme foncière)prise sous un régime d’exception et juge qu’il est temps d’un retour au droit coutumier islamique qui a régi le foncier mauritanien depuis des siècles.

Le comité demande "avec véhémence que l’Etat fasse un cadastre réactualisant la propriété terrienne chacun par un titre foncier". Et que chacun mauritanien puisse accéder à la terre chez lui

Le Comité sollicite l’Etat et les bailleurs afin d’aider "chacun à rester dans son terroir et qu’ils l’aident à mettre en valeur sa terre pour qu’il gagne sa vie, et mieux, qu’il soit compétitif au niveau du marché national".

Aussi, le Comité plaide pour la mise en œuvre de la politique de l’Accord tripartite gagnant entre le propriétaire terrien, l’Etat et le bailleur national et /ou étranger.

Le Comité attend de l’Etat qu’il joue « son rôle régalien et veille aux intérêts des citoyens dans le respect du droit et dans l’impartialité ».

Par ailleurs, pour ne pas revêtir un caractère politique, le Comité a jugé nécessaire de ne pas rencontrer les candidats à la présidentielle préférant mener des actions de sensibilisation et de lobbying auprès du gouvernement par le biais du ministère de l’agriculture et des agglomérations. Dans le cadre de son plan d’action, le Comité projette d’organiser la société civile pour que les potentiels bailleurs au niveau local aient des répondants.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 734

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • moukhabarat (F) 15/05/2024 13:36 X

    C'est une manipulation des toucouleurs du Sénégal qui travaillent pour une gestion uniforme des terres des deux rives du fleuve Sénégal. Cette politique d'exclusion des citoyens non riverains du fleuve a déjà bloqué le développement de l'agriculture irriguée. Mr Kane Ousmane ancien ministre des affaires économiques à tenté d'encourager cette voie pour des motivations purement ethnocentristes et non nationales.