11-06-2024 15:10 - Festival Assalamaleykoum : l’Algérie à l’honneur

Festival Assalamaleykoum : l’Algérie à l’honneur

Le Calame - La dix-septième édition du festival Assalamaleykoum démarre mardi soir à Nouakchott par la tenue d’un grand concert, au stade olympique. Cette année, les organisateurs, plaçant la manifestation sous le signe de la fraternité et de solidarité africaine, ont mis l’Algérie à l’honneur. Une délégation algérienne de trente-cinq membres composés d’artistes et d’acteurs culturels est attendue à Nouakchott.

Le directeur du festival Kane Liman "Monza" a exprimé, lors d’une conférence de presse lundi après-midi, à la mairie de Tevragh zeïna, son plaisir de voir se concrétiser cette connexion entre artistes, acteurs et praticiens culturels des deux pays.

La manifestation a pris une orientation africaine ces trois dernières années en célébrant le Sénégal, la Côte d’Ivoire, la Guinée Conakry et la Tunisie. Le festival met en exergue cette année le mandat de la Mauritanie à la tête de l’Union Africaine avec une programmation spécifiquement africaine.

Monza espère que la 17 ème édition établira un "pont culturel et économique avec une réappropriation de l’histoire et l’établissement de collaboration à travers différents axes notamment la promotion et la valorisation de la créativité artistique à travers des artistes grapheurs, des jeunes blogueurs et influenceuses". "Le choix de l’Algérie se justifie, explique Monza, par le fait qu’elle est le sanctuaire de la souveraineté africaine".

Après une décentralisation l’année dernière du festival à Nouadhibou, ce sera autour de Maghama d’accueillir le festival pour une première fois en 17 éditions et ce après de fortes demandes.

Il s’agit de "mettre une lumière sur la ville par le biais de la scène et la mise en place de projet socioéconomique en établissant un pont culturel et économique devant permettre aux populations une autosuffisance alimentaire. Egalement, il est important de permettre aux populations des zones pré-urbaines, rurales et des coins enclavés d’accéder à la culture et de créer une synergie", a justifié Monza, natif de Maghama.

Directeur et initiateur du festival,Monza a remercié et apprécié le gouvernement à travers le ministère de la Culture et la direction générale de la Sûreté nationale pour le soutien moral et l’appui en matière de sécurité dans l’organisation de l’évènement.

Pour sa part, Merabet Farid, directeur de l’agence Longitude communication, a remercié Monza d’avoir permis de "casser les frontières, d’honorer l’Algérie et de permettre l’émergence sur le continent africain de plus en plus de solidarité".

Didier Awadi artiste et compositeur sénégalais s’est dit très heureux de revenir en Mauritanie "par devoir et par reconnaissance à Monza pour son investissement dans le studio Sankara et sa contribution pour l’émergence d’une culture mauritanienne dans toute sa diversité". Didier Awadi a annoncé la projection durant le festival de son court métrage : "Quand on refuse, on dit non".

L’influenceuse et créatrice de contenu algérienne, Baraka Merzaine espère que l’évènement se déroulera dans de très bonnes conditions après avoir exprimé sa joie d’y assister.

Outre les prestations des différents artistes nationaux et étrangers, le programme prévoit des expositions, des ateliers de formation, du street basket…



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1303

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)