02-05-2021 19:22 - Mauritanie: un 1er-Mai marqué par une dégradation des conditions de vie des travailleurs

Mauritanie: un 1er-Mai marqué par une dégradation des conditions de vie des travailleurs

RFI Afrique - En Mauritanie, les marches initialement prévues pour le 1er-Mai ont été annulées en raison de la pandémie de Covid-19.

En guise de remplacement: les conférences de presse et des défilés. Les leaders syndicaux y ont dénoncé une dégradation des conditions de vie des travailleurs.

Dégradation de la situation des travailleurs, hausse des prix des denrées de consommations de base, fermeture des entreprises et hausse du chômage… Joint par RFI, Samory Ould Beye, secrétaire général de la confédération libre des travailleurs de Mauritanie (CLTM), dénonce cette situation.

« Avant même la pandémie, dit-il, la situation des travailleurs était très difficile. Nous avons également ces questions brûlantes, à savoir le problème de la hausse du prix des denrées de première nécessité, la dégradation des conditions de vie des travailleurs et des citoyens ainsi que la complication de la situation, s’agissant des conditions du pouvoir d’achat qui, aujourd’hui, ne peut plus supporter les charges sociales. »

« Cela nous inquiète beaucoup, dit encore Samory Ould Beye. Avec la pandémie, la situation s’est dégradée davantage puisque beaucoup des entreprises ont fermé, surtout dans le secteur du tourisme mais aussi dans d’autres secteurs qui ont été affectés par cette pandémie. Le gouvernement ne s’est pas, en tout cas, soucié d’intervenir pour éviter la fermeture de ces entreprises-là et donc les travailleurs ont, eux aussi, grossi le rang des chômeurs qui était déjà très élevé. »





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI Afrique
Commentaires : 0
Lus : 2878

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)