05-05-2021 18:46 - Banques: Que s'est-il passé à la Société Générale en Mauritanie?

Banques: Que s'est-il passé à la Société Générale en Mauritanie?

Mauriweb - Jamais la société générale en Mauritanie n’a été au centre d’une tempête que celle suscitée il y a quelques jours par des postings de blogueurs mis au parfum de ce qui semble « une affaire grave » dans sa gestion. Mais fait inattendu la SGM a préféré adopter le profil bas plutôt que s’expliquer sur des faits visiblement embarrassants.

Alors y a-t-il eu oui ou non détournement de deniers des déposants auprès de la Société générale en Mauritanie dont le groupe Société Générale est actionnaire majoritaire? Rien n’a été officiellement confirmé malgré les sommes mirobolantes annoncées ici et là sur la toile en millions d’euros.

C’est donc toujours l’expectative sur une affaire dont la banque ne veut pas « ouvertement » parler. Peut-être même pour éviter un effet domino qui exhiberait les failles éventuelles qui auraient pu conduire à une telle situation.

Les observateurs n’ont donc plus que la spéculation sur les versions accablantes des blogueurs apparemment bien renseignés des coulisses de la Banque pour se faire une idée du manège qui s’est passé dans l’une des institutions financières censées les plus hermétiquement fermées à la mauvaise gouvernance.

Mais la réunion in extrémis du conseil d’administration et les mesures prises même si elles ne renseignent pas sur la nature du dégât révèlent tout de même un malaise interne. Loin donc de trancher, le communiqué laconique du conseil d’administration de la banque a laissé et même rajouté beaucoup d’interrogations quant à la transparence avec laquelle cette affaire a été gérée et surtout ressemble bien plus à une tentative de faire diversion ou plus grave encore d’étouffer «un scandale ».

Nous avons, de notre côté, tenté de joindre le contact presse mais personne ne semblait presser de décrocher. Ce qui en dit long peut-être de l’ambiance qui règne dans la banque présentement.

Tout ce que nous apprend le communiqué –sans doute à cause de cette affaire- est que suite à sa réunion du 29 avril 2021, le Conseil d’Administration de Société Générale Mauritanie a décidé « dans un premier temps, le Conseil s’appuiera sur M. Sid’Ahmed ABDRABOU directeur général adjoint et collaborateur Société Générale Mauritanie depuis plusieurs années, pour assurer le lien entre le comité de direction de la banque et les membres du Conseil d’Administration ». On apprend aussi de source de nos confrères de « Financialafrik » le départ «précipité » de François Vedrines, directeur général de la banque, qui était en poste depuis octobre 2017.

Même si l’on comprend le souci de «discrétion » du CA de la SGM, on reste quand même largement circonspects quant à la manière dont elle a voulu réagir sur cette affaire qui fait tâche d’huile.

Jedna DEIDA





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 5362

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • DULQUEINYUN (H) 06/05/2021 12:31 X

    Que les actionnaires de la NBM doivent rendre compte des malversations commises c’est une chose évidente et louable ! Que la société Westbridge , soit également blâmable pour clauses contractuelles non-respect, c’est également évident et louable. Que la DG et le DGA de la SGM soient eux aussi sanctionnés cela serait louable également. Alors, qu’il en soit aussi ainsi pour la responsabilité de la Banque centrale et en particulier celle de la Direction Générale de la supervision bancaire et financière qui n’a pas joué son rôle de superviseur (l’affaire a été détectée par une mission d’inspection interne à la SGM). Le Gouverneur de la BCM aussi bonne foi, soit-il ne pourra jamais remplir sa mission de stabilité financière avec son présomptueux DGSBF qui est complément à côté de la plaque ! D’autres candidatures à la dérive bancaire sont en cours il y en aura au moins 2 courant 2021 !