14-09-2022 20:47 - Double-attaque à main armée dans le centre-ville de Nouakchott : l’assaillant appréhendé

Double-attaque à main armée dans le centre-ville de Nouakchott : l’assaillant appréhendé

La Dépêche - Un homme armé d’un pistolet automatique et d’une arme blanche a été appréhendé par des techniciens de télécommunication, suite à deux attaques qu’il a menées contre deux domiciles à Tevragh Zeina, rapportent des témoignages.

L’assaillant a attaqué une première fois une famille après en avoir blessé par balle le gardien avant son irruption. La détonation du pistolet avait attiré des curieux qui auraient pris la fuite lorsque l’assaillant a fait feu de son arme en leur direction.

Et comme si de rien n’était l’assaillant est reparti sur un vélo après avoir enfui ses armes dans un sac.

Sans doute découragé par l’échec de sa première tentative, il aurait récidivé la seconde fois et toujours dans le même quartier. Dans cette seconde demeure, il blessera, après avoir sans le toucher fait feu de son arme, un jeune homme qui volait au secours de sa maman et sa sœur, seules, avec dans la demeure.

Même scène que la première fois, la foule accourue prend la fuite face au coup de sommation de l’assaillant mais cette fois des techniciens de téléphonie cellulaire à bord d’un pickup ont tout suivi. Ils décident de le suivre à distance avant de le prendre par surprise en le bloquant grâce à la voiture sur le flanc d’une maison avoisinante.

L’assaillant est blessé puis ligoté et tout son arsenal séquestrés. Il sera remis aux mains de la police.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 3631

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • Buwuelm (H) 15/09/2022 16:14 X

    Les pires ennemis de l’Homme sont la pauvreté et l’oisiveté de l’esprit. Beaucoup de jeunes mauritaniens, dont des enfants de nantis, n’ont pas d’objectif bien défini. Ils sont dans la majorité des cas, victimes de leur propre égo. Le besoin de s’éclater dans des soirées dansantes et lors des festivités culturelles et sportives, a pris le dessus sur toute autre considération relative à leur formation professionnelle. Ce qui fait qu’ils négligent un secteur important de la vie de tout jeune qui aspire à un développement personnel pour son avenir. Les jeu, sport et musique sont un plus pour l’individu, mais ne doivent pas l’occuper, jusqu’à lui faire perdre la notion de bien se former pour servir son pays. Malheureusement, le cycle éducatif, longtemps fortement secoué, risque d’être mis à genoux, avec la complicité d’élèves et d’étudiants qui manquent de courage intellectuel et de vision nette. Ils sont laissés-pour-compte, par ceux-là mêmes, qui sont censés les accompagner dans leur quête du savoir. In fine, l’étau se resserre sur eux et l’espoir disparaît, cédant la place aux remords.

  • Chenguitien 2019 (H) 15/09/2022 13:51 X

    Bonjour à tous les deux. J'aime bien vos écrits en général. Des fois et légèrement j'aime moins certains écrits de piranha. Cela dit, question: ne pensez vous pas que les principales raisons sont la pauvreté et l'oisiveté ? Qu'est ce qu'un jeune mauritanien à d'activités culturelles, sportive, plages propres et animées, jardins et parcs? Rien....juste le thé et bein .... donc il est à la merci de tout type de dealers. Quand il est arrêté même pour la première fois, on le transforme en vaut rien , un criminel au lieux de l'aider, le soigner, l'accompagner...etc....etc...ect...m,

  • Buwuelm (H) 15/09/2022 10:56 X

    pyranha, vous et moi, et tous ceux qui se soucient du devenir de notre pays, ne faisons que jouer notre rôle de partage de craintes fondées. Nous dénonçons quand il le faut, et essayons d’apporter notre pierre à l’édifice (Mauritanie) qui traverse une sérieuse crise des valeurs. Les bons repères sont devenus introuvables, mais les boissons enivrantes et l’amphétamine sont à portée de main. Certes, nous sommes limités dans les décisions, mais nous ouvrons des brèches qui peuvent être exploitées pour remédier à certaines tares qui affectent la société mauritanienne. Ne dit-on pas que la jeunesse d’aujourd’hui est l’avenir de demain ? Les Autorités sont tenues pour responsables quant à la facilité avec laquelle circulent en ville, des produits prohibés tels que les psychotropes, considérés comme étant dangereux pour la santé publique.

  • pyranha (H) 15/09/2022 09:25 X

    Buwuelm, vous parlez en citoyen civilisé et qui a la suite dans les idées. Tout est question d'organisation et de suivi ,mais dommage qu'ici les psychologues ,sociologues etc...ignorés et ne sont jamais sollicités parc qu'on ne fait que tâtonner tout est ramené à la seule responsabilité de l'individu.En effet ce pays est infesté de drogués d'où mille et un crimes et banditisme.

  • Buwuelm (H) 15/09/2022 02:02 X

    En arpentant les rues de Nouakchott, il est possible de rencontrer des gens qui ne jouissent pas de toutes leurs facultés mentales, et pourtant, leurs habillements et leurs démarches sont des plus corrects. Je parie que le malfaiteur interpelé, n’est pas à son premier essai, et qu’il est fiché comme les récidivistes qui grouillent dans la capitale. Je pense que mettre sous les verrous ce genre de personnes est nécessaire pour la quiétude des populations, mais il faut tenir compte de leur état d’esprit. Un individu normal ne peut pas agir comme a fait ce monsieur. Par conséquent, les autorités judiciaires doivent présenter ces agresseurs à des psychologues qui pourraient déceler des dysfonctionnements de cerveau chez eux, qui justifieraient leurs actes pour lesquels, une irresponsabilité pénale serait constatée. À dire vrai, des cures de désintoxication sont à programmer à l’avenir, pour les consommateurs de drogues dures (ou douces), et surtout pour les jeunes qui utilisent divers produits hallucinogènes, sans en mesurer le caractère destructeur, et les conséquences souvent graves pour la société.