06-02-2023 23:02 - Recherche de fonds : O.M.Kane reprend son bâton de pèlerin

Recherche de fonds : O.M.Kane reprend son bâton de pèlerin

La Dépêche - C’est une tournée d’une dizaine de jours que le ministre des affaires économiques et de la promotion des secteurs productifs entame ce lundi pour prêcher une coopération économique plus poussée avec les pays du vieux Continent à la lumière du satisfecit des institutions monétaires internationales en relation avec le bilan économique du gouvernement.

Et comme tous les chemins mènent à Rome, c’est par l’Italie que le ministre inaugure son périple européen. Dans la capitale italienne, O.M.Kane prendra part aux travaux de la 46ème session du conseil des gouverneurs du Fonds international de développement agricole (FIDA), prévue 10 au 15 Février.

Un endroit indiqué pour le ministre mauritanien pour parler de la «révolution » alimentaire escomptée par les autorités du pays. Une rencontre dont le gouvernement attend beaucoup eu égard aux engagements souscrits pour aider le Continent à relever les défis de sécurité alimentaire.

Mais c’est à Berlin -du 16 au 19 février- que la tournée du ministre devrait être « sonnante et trébuchante » avec le programme de rencontre avec les hauts responsables du ministère de la coopération allemande et des organismes de financement pour plaider une hausse des financements rendus moins aléatoires avec ses différents créanciers, grâce aux avancées économiques réalisées par le gouvernement, ces dernières, en dépit du contexte international difficile et de l’impact de la Covid sur les politiques publiques dans le pays.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2245

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • mystere1 (F) 08/02/2023 11:33 X

    Monsieur le ministre kane, ne peut qu'agir, ainsi, en tant que bon économiste, qui connait très bien son domaine ! et connaissant, la situation endettée, de son pays, riche en ressources naturelles, mais pauvre, en valeurs humaines, voilà, pourquoi, on n'arrive pas à démarrer et aller de l'avant, vers le développement humain d'abord, ensuite, pour accéder, à ceux économique, et autres, ainsi, le devoir de son excellence, le ministre, c'est d'aller en quête, de secours, à son pays, pour une tournée économique ou pélerinage économique vers ces grandes puissances, qui eux même, sont affectés par cette guerre russo-ukrainienne, et autres conflits du monde ! bref, notre misérable pauvre Afrique, est le dernier en position, elle qui est si riche en ressources naturelles, mais ses enfants, n'ont pas pû sû, tirer avantage et profit, de les exploiter si bien, afin de se développer et avancer, bonne chance, monsieur le ministre et que Dieu Sauve ce pays, du désert.

  • hayerim (H) 07/02/2023 18:48 X

    Ridicule que de chercher à encore s'enfoncer dans les relations économiques avec ces pays. En 1° ces pays sont dans un pétrin à la faveur du piège ukrainien dans lequel les ont pousés les sionistes yankees, biden en tête. Ils ne sont pas simplement aptes à résoudre leurs propres problèmes et nous lier davantage à des néocolonialistes ne sert qu'à encore plus extravertir notre économie et dégringoler encore plus notre monnaie et notre pauvre pouvoir d'achat avec. Renforcer la monnaie avec notre or et nos richesses est une chose à portée de main!Monsieur le Ministre. Vaut mieux voir si vous pouvez tirer des sous de vos amis du golfe tant qu'on y est et ne bradir nos ressources naturelles pour des miettes; les européens étant dans un besoin crucial de gaz et de pétrole ainsi que des métaux précieux qu'ils lorgnent et pillent depuis toujours! Assurer une autosuffisance an'est pas impossible si le peuple est motivé et cela ne demande que le bon sens et une volonté politique réelle au service, honnêtement et sans arrière pensée, du peuple, de tout le peuple...et non pour enrichir les oligarchies et hauts fonctionnaires de Nktt à travers l'extraversion de notre économie, chose qui est en cours depuis des décennies du fait de la myopie de nos politiciens et de la malhonnêteté de nos oligarques spéculateurs.

  • hayerim (H) 07/02/2023 14:27 X

    Eh!, mon vieux! le vieux continent est épuisé par son oncle sam. Attendez qu'il s'échappe d'abord du piège ukrainien dans lequel l'a mené son oncle impérialiste qui la suce et après vous verrez. Pour l'instant, essayez d'extirper les sous de vos amis riches du golfe, sortir notre économie de son extraversion, la replacer comme économie nationale véritable au service du pays, ne pas brader notre gaz et valoriser notre monnaie en réussissant une économie agraire qui nous remplit le ventre. CE n'est pas en quémandant des prêts à la BM, FMI et leurs sbires européens qui eux ne sont là que pour nous rendre encore plus esclaves qu'avant, que vous nous sortiriez de ce merdier dans lequel se trouve le pays: pays riche et citoyens misérables!