02-04-2024 02:21 - Marginalisés : la furie des contractuels de l’éducation

Marginalisés : la furie des contractuels de l’éducation

Le Calame - Recrutés depuis plusieurs années, pour certains d’entre eux, les contractuels de l’enseignement, un groupe de 500 instituteurs et 130 professeurs dans le secondaire, ont le blues.

Ces braves acteurs, présents sur le tout le territoire national, se sont retrouvés lundi matin, dans les locaux du Ministère de l’Education Nationale et de la Réforme du Système Educatif, pour un sit-in de protestation contre un statut dévalorisant, à l’origine d’un traitement discriminatoire, par rapport aux agents de la fonction publique.

Un statut précaire dénoncé en cœur par les participants au sit-in: «nous sommes discriminés, avec des salaires de misère, jetés sur le terrain, loin de nos localités d’origine, sans primes, sans indemnités, et nous restons plusieurs mois sans percevoir nos salaires ».

Certains contractuels « vivent cette situation depuis une quinzaine d’années, sans aucune perspective de carrière », proteste un membre du collectif, qui déplore le manque de solidarité des syndicats de l’enseignement.

Les revendications exposées lors du sit-in de ce lundi 01 avril 2024, portent sur « la prime de craie, la prime d’éloignement » et d’autres promesses étouffées depuis plusieurs années.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 657

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)