10-06-2024 21:40 - La Gendarmerie nationale organise des manœuvres militaires et sécuritaires

La Gendarmerie nationale organise des manœuvres militaires et sécuritaires

AMI - Le ministre de la Défense Nationale, M. Hanenna Ould Sidi, en compagnie de son homologue de l’Intérieur et de la Décentralisation, M. Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemine, et du Chef d’Etat Major de la Gendarmerie Nationale, le général de division Abdallahi Ould Ahmed Aicha, ont supervisé, lundi matin au sud de la capitale, le démarrage officiel des manœuvres militaires et sécuritaires organisées par le Commandement de la Gendarmerie Nationale dans le cadre de ses manœuvres militaires et sécuritaires annuelles, organisées cette année sous le nom de, "ezbar 2024".

Les manœuvres, organisées simultanément cette année à Nouakchott, à Nouadhibou, à la zone entre Aleg et Kaédi et les villes d’Aioun et Koubeni, ont impliqué 1500 éléments répartis en 20 compagnies, utilisant 200 véhicules, des véhicules blindés, des camions de logistique et des véhicules tout terrain entièrement équipés en personnel et en matériel.

L’organisation de ces manœuvres, comme les précédentes, s’inscrit dans le souci constant du commandement de l’état-major de la gendarmerie nationale de poursuivre la formation et l’entraînement, d’équiper continuellement les personnels dans tous les domaines liés au travail du secteur pour rester au diapason des dernières évolutions afin de leur permettre d’exercer au mieux les missions qui leur sont confiées.

Ces manœuvres visent, entre autres, à simuler la réalité et à rendre les différentes formations du corps de la gendarmerie nationale toujours prêtes à assurer le maintien de l’ordre et la défense de l’intégrité territoriale à travers la formation continue et l’entraînement des commandants et des personnels à l’exécution des missions militaires et sécuritaires dévolues au corps de la gendarmerie nationale et à l’adaptation permanente aux différentes situations de combat et à celles requises pour le maintien de l’ordre et l’extension de l’influence et de la souveraineté de l’Etat.

Elles visent, également, à tester l’état de préparation des unités et de bien préparer en permanence le personnel, les véhicules et tous les outils qui font partie du travail du corps sur l’ensemble du territoire national.

Les ont débuté par un défilé des unités participantes devant la délégation ministérielle et le chef d’état-major de la gendarmerie nationale devant, suivie d’un exposé présenté par le chef d’Etat-major de la Gendarmerie nationale, le général de division Abdallahi Ould Ahmed Aicha, sur le contexte de ces manœuvres militaire et sécuritaires.

Dans le cadre des manœuvres "ezbar 2024", une série d’exercices sur le terrain ont été effectués, axés principalement sur le maintien de l’ordre, le respect de l’autorité de l’Etat, le combat rapproché, le tir et d’autres exercices, à travers lesquels les personnels du corps ont démontré leur disponibilité et leur capacité à accomplir toutes les missions militaires et sécuritaires qui leur sont confiées.

Le ministre de la Défense nationale et la délégation qui l’accompagne ont reçu des explications détaillées fournies par les responsables des manœuvres sur leur nature et les armes utilisées.

Les manœuvres ont été couronnées par un défilé mobile qui a fait le tour de la capitale avant de revenir au point de départ à Ezbar, au sud de la capitale, sous les chants des habitants des différents quartiers traversés par le défilé dans les trois wilayas de Nouakchott.

Le lancement officiel de ces manœuvres s’est déroulé en présence du directeur général de la sûreté nationale, du chef d’état-major de la garde nationale, de l’inspecteur général des forces armées et de sécurité, du secrétaire général du ministère de la défense nationale, du chef adjoint de l’état-major de la gendarmerie nationale, du délégué général à la sécurité civile et à la gestion des crises, au côté de nombre d’officiers et de commandants de bureaux et de directions de l’état-major de la gendarmerie nationale.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1148

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • ouldsidialy (H) 11/06/2024 09:27 X

    PS: le candidat Biram de 2024 n'est pas subversif. Il veut servir la Mauritanie à sa manière.

  • clean clean (H) 10/06/2024 22:33 X

    La peur a changé de camp. Ces manœuvres militaires sont une intimidation préélectorale. La mobilisation populaire autour de Biram fait peur . Rien ne peut arrêter cette dynamique de changement.