11-01-2024 17:53 - Le ministre de l’Economie présente aux partenaires le plan d’urgence relatif aux réfugiés

Le ministre de l’Economie présente aux partenaires le plan d’urgence relatif aux réfugiés

AMI - Le ministre de l’Economie et du Développement durable, M. Abdessalam Mohamed Saleh, a tenu, jeudi à Nouakchott, une séance de travail avec les partenaires techniques et financiers, pour examiner et discuter du plan d’urgence multidimensionnel préparé par la Mauritanie pour alléger les souffrances des réfugiés.

Le plan vise à permettre aux nouveaux arrivants de bénéficier d’une protection et d’assurer l’accès à l’assistance aux plus vulnérables, en tenant compte des besoins des communautés d’accueil afin de garantir la coexistence pacifique.

Au cours de la réunion, un court-métrage a été projeté sur la situation des réfugiés au Hodh Chargui, en plus d’une présentation de la situation actuelle suivi du plan d’urgence.

Dans un mot prononcé à cette occasion, le ministre a indiqué que ce plan prend en compte les différentes parties prenantes, tout en privilégiant une approche qui engage les réfugiés vivant hors du camp de M’berra, ce qui facilitera l’intégration des nouveaux réfugiés dans les communautés d’accueil, réduira leur dépendance de l’aide humanitaire et renforcera la cohésion sociale à travers des activités utiles pour tous.

Il a souligné qu’une action de cette ampleur sera mise en œuvre dans un court délai n’excédant pas trois à six mois, ce qui nécessitera des efforts concertés pour fournir des ressources financières d’au moins 12,3 millions de dollars pour couvrir les besoins de protection sociale, de sécurité alimentaire, de santé, d’éducation et d’eau potable, en plus d’un appui technique suivant le rythme des différentes étapes de la mise en œuvre de ce plan.

M. le ministre a souligné que les années 2019 – 2023 ont connu un doublement du nombre de réfugiés et de demandeurs d’asile enregistrés au Hodh Chargui (de 57 000 à 112 000 en octobre 2023), en raison de l’instabilité politique et des risques sécuritaires accrus dans la région du Sahel.

En effet, la Mauritanie accueille actuellement plus de 120 000 réfugiés, dont environ 15 000, les femmes et les filles en représentent 58 % et les enfants 65, arrivées dans la seule année 2023, se sont installés au Hodh Chargui.

Il a indiqué que cette situation constitue un défi pour l’Etat dans les domaines de la réponse humanitaire et de développement, compte tenu de la pression croissante sur les services de base déjà limités au niveau de la région qui accueille le plus grand nombre de réfugiés, à savoir la Wilaya du Hodh Chargui.

Par ailleurs, il a indiqué qu’en réponse à cette situation, le gouvernement, avec l’appui de ses partenaires au développement, a décidé de préparer un plan d’urgence pour faire face à cette crise pour renforcer la résilience des réfugiés et les intégrer dans la vie active, appelant la communauté internationale à venir en aide aux réfugiés qui vivent dans des conditions de précarité extrême.

De son côté, la représentante du Programme alimentaire mondial (PAM), Représentante par intérim des Nations Unies, SE Mme Kendia Samia, a déclaré que les crises humanitaires affectent, également, tous les membres de la société, en particulier, les femmes et les enfants, qui constituent la majorité des nouveaux arrivants et qui sont souvent confrontés à des vulnérabilités, notant que le plan d’action est basé sur une approche inclusive du genre.

Elle a ajouté que le programme s’engage à faire en sorte que ses interventions tiennent compte des besoins spécifiques de chaque individu, en mettant l’accent sur la protection des femmes et des enfants, ainsi que sur l’autonomisation des femmes au sein des communautés.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 974

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)